Parodontologie

Parodontologie

Parodontologie 75010 Paris

Parodontologie1

Pour conserver des dents saines, il est essentiel d’assurer également la santé de vos gencives et de supprimer les dépôts de tartre sous-gingivaux.

Parodontologie2

Une inflammation non soignée peut endommager votre dentition durablement. Pour ne pas en arriver là, nous mettons en place des soins adaptés destinés à enrayer le processus et à préserver durablement la santé de vos dents.

Le parodonte est le tissu de soutien de la dent : la gencive et l’os.

Parodontologie3

Les maladies parodontales ou parodontites sont des infections bactériennes qui se manifestent par des saignements gingivaux, des rétractions de la gencive et une perte osseuse autour de la dent pouvant être à l’origine de mobilités dentaires.

Parodontologie4

La plaque dentaire et le tartre sont les facteurs déclenchants de la maladie parodontale puisqu’ils servent de support aux bactéries à l’origine de ce phénomène..

Les maladies parodontales peuvent être contrôlées et stabilisées par un traitement comprenant plusieurs phases :

  • Le traitement étiologique consiste à éliminer la plaque et le tartre par l’apprentissage de techniques d’hygiène orale particulières, par des détartrages et des surfaçages (curetages des racines).
  • Le traitement chirurgical n’intervient que dans les atteintes plus sévères et consiste à réaliser des lambeaux pour avoir un accès direct aux lésions et dans certains cas à combler ces lésions.
  • Une fois la maladie stabilisée, il est impératif de mettre en place un suivi régulier, une prophylaxie (tous les 3 à 6 mois) pour éviter les récidives

Une fois les maladies parodontales  contrôlées et stabiliséee nous pouvons avoir à réaliser une chirurgie muco-gingivale.

La gencive peut présenter des rétractions locales ou étendues, appelées récessions gingivales. Ces récessions peuvent engendrer des sensibilités dentaires et des problèmes esthétiques.

Il est possible de réaliser des greffes de gencives qui permettrons de reconstruire la gencive perdue totalement ou partiellement en fonction de l’étendue de la lésion initiale. Si la lésion ne peut être régénérée totalement, la greffe permettra cependant d’éviter une aggravation et renforcera la zone opérée.
Le greffon sera prélevé au niveau du palais. Aujourd’hui, les techniques de prélèvement ont beaucoup évolué : elles sont micro-invasives et occasionnent des gênes postopératoires très limitées.

Par ailleurs, pour plus de confort, une protection de la zone de prélèvement sera mise en place durant les quelques jours suivant l’intervention.